Categories

Most Popular

Plus de 178 milliards FCFA injectés dans l’entrepreneuriat au Togo

Environ une quinzaine d’initiatives entrepreneuriales ont été lancées au Togo pour un montant avoisinant les 178,26 milliards FCFA, c’est ce qu’a indiqué la ministre chargée de l’Inclusion Financière et de l’Organisation du Secteur Informel, Mazamesso Assih au Bpifrance Inno Génération (BIG) jeudi 7 octobre, à Paris en France.

Le Bpifrance Inno Génération est l’un des plus grands rassemblements dédiés aux entrepreneurs. Cette 7ème édition a eu pour thème « conquérir pour servir l’avenir »

Les deux ministres ont participé à deux tables rondes relatives à l’entrepreneuriat et aux stratégies d’industrialisation en Afrique. Au cours de son intervention à la table ronde relative à l’entrepreneuriat, Mme Mazamesso Assih a cité les efforts faits par le Togo pour promouvoir l’entrepreneuriat.

« Une quinzaine d’initiatives ont été lancées au Togo pour soutenir l’entrepreneuriat, pour un montant total de 178,26 milliards. Cela démontre combien l’entrepreneuriat compte pour nous », a expliqué la ministre Mazamesso Assih.

Plus de 178 milliards FCFA injectés dans l'entrepreneuriat au Togo

Parmi ces initiatives figurent le Fonds d’appui aux Initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) qui contribue à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes de 18 à 35 ans dans les secteurs de l’agriculture, la transformation agro-alimentaire, la production céréalière, l’artisanat, des TIC et des énergies renouvelables, le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP) et le programme d’Accès des jeunes aux services financiers (AJSEF).

Lire aussi  Togo : le « mois du consommer local » à l’étape de l'expo-vente de Ouaga

Toutes ces initiatives contribuent à soutenir l’entrepreneuriat au Togo. En dehors de la ministre chargée de l’Inclusion Financière et de l’Organisation du Secteur Informel, le Togo était aussi représenté par la ministre de la Promotion de l’Investissement, Rose Kayi Mivedor.

Pour sa part, Mme Rose Kayi Mivedor, a relevé les efforts du Togo en matière d’industrialisation.

« On ne peut pas disposer d’une stratégie d’industrialisation efficace sans volonté politique réelle. C’est cela qui nous a permis de mettre en œuvre des réformes audacieuses au Togo », a-t-elle indiqué.

Forgot Password