Categories

Most Popular

Agence Togo Digital : un obstacle pour les PME dans le domaine du digital ?

Lors du conseil des ministres de ce mercredi 29 septembre 2021, l’exécutif a examiné et adopté le projet de décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’Agence Togo Digital (ATD). Une agence qui va appuyer la mise en œuvre des projets digitaux, s’assurer de leur cohérence et de contribuer à l’efficacité dans l’utilisation des moyens de l’Etat.

Depuis que l’information portant sur la création de cette agence a été révélée, l’inquiétude des PME dans le domaine du digital ne cesse de grandir. Les responsables de ces entreprises se demandent si l’ATD ne viendra pas monopoliser les marchés publics.

Ces TPE et PME qui peinent encore à accéder aux marchés publics par crainte notamment des démarches administratives ou pour une autre raison se demandent si l’Agence Togo Digital ne constituera pas un obstacle pour eux.

En effet, répondant à un tweet  d’un internaute togolais, Kanka-Malik Natchaba, Ministre délégué et Secrétaire Général du Gouvernement a déclaré que l’ATD a plutôt  “pour vocation d’aider les administrations à mieux cerner leurs besoins, à recruter les prestataires, à les superviser jusqu’à la finalisation des projets. Ceci permettra d’assurer la cohérence de l’écosystème”.

Pourquoi l’Agence Togo Digital ?

Contrairement à ce que pensent plusieurs personnes, l’Agence Togo Digital ne constitue pas un obstacle pour les PME dans le domaine du digital. Une fois que les besoins des différentes administrations seront cernés, un appel d’offre sera lancé par l’agence qui s’assurera ensuite  de recruter des prestataires (PME dans le domaine digital) compétents. Après recrutement, ladite agence va superviser le projet du début jusqu’à la fin pour sa bonne réalisation.

Lire aussi  Togo : Kara et Sokodé bientôt dotés de centrale solaire

Aussi, les membres de l’agence ne seront pas les personnes qui vont réaliser les prestations. Il vont plutôt s’assurer de chercher des mains d’œuvres qualifiées pour la situation. Bien exécutées, leurs tâches permettront à terme une meilleure structuration et un meilleur suivi dans cet écosystème digital.

Que faire alors ?

Il faut noter que le réel obstacle auquel sont confrontées les TPE et PME est leur statut. Avant d’accéder aux marchés publics, ces entreprises doivent avant tout se faire enregistrer au Centre de Formalité des Entreprise, avoir son NIF,etc… Ensuite constituer de solides dossiers de réponses d’appels d’offres (un mémoire technique, un bordereau de prix, un K-bis, un Rib, documents fiscaux…).

Lire aussi  Me Jean Dégli sur Gilchrist Olympio: " Il a surfé sur une popularité immense mais qui n’a rien donné aux togolais "

Pour ce faire, ces entreprises auront également besoin de faire appel à un juriste expert en passation de marchés publics

Maintenant que la création de l’Agence Togo Digital est imminente, il serait adéquat que les TPE et PME qui aimeraient accéder aux marchés publics de commencer à faire le nécessaire pour “se mettre en règle”. Comme le dit un adage : qui veut aller loin, ménage sa monture.

Forgot Password