Categories

Most Popular

Togo : après Pegasus, un autre logiciel espion voit le jour

L’avènement du logiciel espion Pegasus et le fait que des personnalités de ce pays dont des journalistes en soient victimes sont encore frais dans les mémoires. Pour remettre le couvert, l’on apprend l’apparition d’un nouveau moyen d’espionnage des citoyens.

En effet, Amnesty International révèle, dans une enquête publiée le 7 octobre dernier, la présence de « cybermercenaires » du groupe de hackers Donot Team au Togo. Ces espions s’introduisent dans vos téléphones, volent vos données personnelles et confidentielles sans laisser de traces pour les vendre à des clients privés.

D’après Amnesty International Togo le logiciel espion aurait permis aux auteurs de l’attaque d’avoir accès à la caméra et au microphone, de récupérer des photos et des fichiers stockés sur l’appareil, et même de lire les messages WhatsApp chiffrés. Le caractère secret de ces attaques fait qu’il est extrêmement difficile de détecter si votre téléphone est infecté.

Lire aussi  Pays ayant des femmes dirigeantes : le Togo loin devant les USA et la France

Toujours selon Amnesty International Togo, un défenseur togolais des droits humains bien connu serait victime de l’espionnage en question.

« Tout le monde peut être une cible : des cybermercenaires vivant à des centaines de kilomètres peuvent pirater votre téléphone ou votre ordinateur, regarder où vous allez et à qui vous parlez, et vendre vos données privées à des gouvernements répressifs ou à des criminels », souligne la directrice adjointe d’Amnesty Tech, Danna Ingleton.

Le nom de la victime de ce nouveau logiciel n’a pas été dévoilé par Amnesty International Togo.

Forgot Password