Categories

Most Popular

Des cas d’élèves et mineurs dans les auberges et hôtels dans le Vo2

Le Maire de la commune Vo 2, Messan Kokou Gnavo s’indigne contre l’accès des élèves et mineurs dans les auberges et hôtels.

Dans un communiqué, il condamne et exhorte les propriétaires et gérants de ces lieux de loisirs à stopper ce phénomène qui, semblerait-il s’accroît dans cette commune. Les contrevenants seront sanctionnés, prévient le maire.

« Cette attitude est à condamner car elle est l’une des causes des grossesses précoces et non désirées très élevées dans le milieu », lit-on dans ledit communiqué.

Alors que le Togo vit toujours à l’heure de la Covid-19, le taux de grossesses précoces en milieu scolaire bat encore tous les records. Entre septembre 2020 et mars 2021, plus de 1.220 cas ont été enregistrés, selon une enquête de la direction de la Planification de l’éducation en collaboration avec l’UNICEF et la Banque mondiale.

Lire aussi  Togo : l'Aïd el-Kébir sera célébrée mardi prochain

Dans le même cas, les bars clandestins ouverts dans les maisons habitées ont aussi l’épée de Damoclès des sanctions sur leur tête et ont été rappelés à l’ordre.

D’ailleurs, une rencontre d’échange impliquant les différents propriétaires des auberges, hôtels et bars a eu lieu à la mairie de Togoville pour faire comprendre les dispositions à prendre pour arrêter ces activités à ces derniers.

Faut-il le rappeler, la gendarmerie nationale avait interpellé jeudi 16 juillet 2020 une centaine d’élèves mineurs identifiés dans les vidéos érotiques qui ont circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux.

Il s’agissait de quatre vidéos tournées mettant en scène des élèves mineurs dans leur uniforme s’adonnant à des actes d’exhibitions pudiques, entre autres des fesses et des seins notamment. Des actes qui ont choqué plus d’un, amenant les autorités à sanctionner lesdits élèves.

Forgot Password