Categories

Most Popular

Examens et concours de l’enseignement : le ministre Kokoroko exige que les candidats soient des enseignants

Les candidats aux examens et concours professionnels dans l’enseignement doivent forcément être enseignant. Ainsi en  a décidé le ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, dans une note rendue publique ce mardi.

Les portes des examens et concours professionnels dans l’enseignement ne vont donc plus s’ouvrir aux personnes n’exerçant pas la profession d’enseignant au préalable. Cette décision du ministre Kokoroko découle selon la note, du constat que ” des individus n’exerçant le métier d’enseignant dans aucun établissement, parviennent à faire acte de candidature aux examens et concours professionnels de l’enseignement “.

Constat dressé, le ministre a introduit d’autres documents dans le dossier de candidature à soumettre pour ces examens et concours professionnels, cela, afin d’éradiquer cette pratique ” contraire à l’éthique de la profession d’enseignant “.

Lire aussi  Université de Lomé : la date pour les inscriptions fixée

Ainsi, en plus des pièces classiques à fournir pour lesdits examens, il faudra à chaque candidat d’ajouter l’attestation de maintien au poste confirmant l’effectivité et la régularité du travail du candidat dans son établissement, ainsi que le contrat de travail du candidat pour les cas des enseignants du privé et des volontaires du public.

Les directeurs régionaux sont chargés de veiller au respect de cette mesure, a rappelé le ministre.

 

examens et concours professionnels

Forgot Password