Categories

Most Popular

Togo : une nouvelle stratégie des voleurs de moto dévoilée par la police

La police nationale a appréhendé 5 malfrats le 22 juillet dernier. Il s’agit de quatre (4) présumés cybers criminels tous de nationalité nigériane et un présumé voleur de moto de nationalité togolaise. 

Ce sont deux interpellations faites séparément. Le présumé voleur de moto fait partie d’un réseau de voleurs de motos qui opère à Lomé en bande organisée. Il a été appréhendé après que la Direction Centrale de la Police Judiciaire a reçu une plainte d’un citoyen pour vol de sa moto par trois individus, dont un conducteur de taxi-moto.

Le plaignant déclarait s’être endormi après avoir consommé des boissons et biscuits offerts par ses agresseurs, et avoir, à son réveil, constaté avec effroi la disparition de son engin “, rapporte la Police nationale sur sa page Facebook.

Selon la même source, les investigations engagées avec le dépôt de la plainte ont permis ” d’identifier l’un des voleurs, le nommé Amou K. et de l’interpeller deux semaines plus tard au quartier Légbassito “.

Lire aussi  Togo/Lutte contre la criminalité : des armes et divers effets militaires saisis

La stratégie des malfrats

Le nommé Amou, pour parvenir à ses fins opère selon une démarche particulière. D’abord, il se positionne au bord d’une voie publique avec comme passager un de ses complices. Ensuite, le troisième de la bande vient ensuite se placer à leur côté, se faisant passer pour un client attendant un autre conducteur de taxi-moto. Une fois un engin neuf identifié, le nommé Amou demande au conducteur de l’aider en transportant le soi-disant client en attente, qu’ils présentent généralement comme un individu fortuné désirant faire des courses à Lomé.
La phase 2 de la stratégie va consister après les courses à proposer un petit rafraîchissement à la personne en guise de récompense. Une fois l’accord de ce dernier donné, ils lui servent une boisson ou des aliments dans lesquels ils ont pris soin de mettre des substances dont les effets sont d’endormir leur consommateur. Et voilà, le tour est joué. Après un petit temps d’assoupissement, leur victime se réveillera dépossédée de son engin.
En ce qui concerne les présumés cyber criminels, l’interpellation s’est faite dans une maison à Adidogomé, alors que l’activité était encore en  train de se dérouler. ” De leurs propres déclarations, ils s’adonnent aux escroqueries à l’héritage et au love tchat, sous la direction du nommé Kizito, leur patron, qui les a faits venir du Nigéria “, peut-on lire dans le post de la police nationale.
Par ailleurs, tous ses malfaiteurs seront présentés au Procureur de la République dans les prochains jours.

Forgot Password