Categories

Most Popular

Palestine : les pays africains divisés à propos de Gaza

Alors que le conflit entre Israël et la Palestine a repris de plus belle, l’Organisation des Nations unies (ONU) a pris la décision de mettre sur pied une commission d’enquête pour “graves violations des derniers de l’Homme”.

La mise en place de cette commission a été adoptée après un vote qui a montré que les pays d’Afrique avaient diverses opinions sur le sujet. Sur les 13 pays africains ayant pris part au vote, 10 à savoir le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, l’Erythrée, le Gabon, la Libye, la Mauritanie, le Sénégal, la Somalie, et le Soudan ont été pour la mise en place de la commission. Le Cameroun et le Malawi ont été contre tandis que le Togo s’est abstenu.

Le reste du monde également divisé par cette commission

Pour rappel la mise en place de cette commission n’a pas fait l’unanimité dans le reste du monde où des pays comme l’Allemagne et le Royaume-Uni ont été contre tandis que les États-Unis n’ont, sans aucune surprise, pas participer au vote et n’ont pas manqué d’exprimer leur déception, eux qui sont des alliés de longue date d’Israël. L’Agence Associated Press informe que le Secrétaire d’État américain Antony Blinken, en visite dans la zone, a plaidé pour un soutien aux populations de Gaza, mais avec l’assurance que cela ne profite pas au Hamas, mouvement islamiste palestinien qui contrôle la zone.

Lire aussi  Affaire Santrinos Raphaël vs ATRT : le staff de l'artiste apporte "un démenti formel"

La mission de ladite commission dans le conflit Palestine-Israël

La mission de cette commission d’enquête sera :

d’enquêter sur les violations du droit international humanitaire et sur toutes les violations et tous les abus présumés du droit international des droits de l’homme ayant précédé et suivi le 13 avril 2021, ainsi que sur toutes les causes profondes des tensions récurrentes. “, informe la commission onusienne chargée des questions des droits de l’Homme.

Les autorités palestiniennes ont salué la décision qui selon elle marque « une reconnaissance par la communauté internationale, des actes d’oppression d’Israël ».

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a quant à lui fustiger « une décision honteuse et anti-israélienne flagrante » rapporte la chaîne arabe Aljazeera.

Lire aussi  Déclaration de Faure Gnassingbé lors de la 76e session de l'AG de l'ONU

Le conflit israélo-palestinien (nom donné au conflit opposant l’Israël à la Palestine)qui dure depuis 1948 a déjà fait de nombreuses victimes dans les deux camps et n’est pas prêt de s’arrêter vu son évolution ces dernières années.

Forgot Password