Categories

Most Popular

Piraterie maritime : la justice togolaise rend son premier verdict

C’est une première en Afrique de l’Ouest. Le Togo a jugé et condamné neuf personnes pour des actes de piraterie maritime, ce lundi 5 juillet.

Le procès des “pirates” a été ouvert avec le lancement de la première session de la Cour d’Assise de Lomé. Les faits reprochés aux prévenus remontent en mai 2019. Ces derniers sont accusés d’avoir attaqué le navire Tanker G-Dona 1, alors qu’il était dans les eaux sous juridiction togolaise.

Ils ont écopé de peines allant de 12 à 20 ans de réclusion criminelle, d’interdiction de droits civiques, ainsi que de fortes amendes. “Il s’agit d’un procès historique”, a indiqué le ministre des Relations avec les Institutions de la République, et ancien Directeur exécutif de la sécurité et de la sûreté maritime, Christian Trimua.

Lire aussi  Projet Ecovillages : 10 "nouvelles recrues" pour la phase d'expérimentation

Par ailleurs, l’adoption d’un  nouveau code pénal aura permis au Togo de se doter de moyens juridiques et de la compétence pour statuer sur ce genre de situations. Aussi, le pays est signataire de la Convention de Montego Bay sur le Droit de la Mer, un autre instrument juridique en la matière et s’est engagé sur la question depuis 2016 notamment, en abritant le sommet international sur la sécurité maritime.

Forgot Password