Categories

Most Popular

Qualifs CDM 2022/J3 : violences au terme de la rencontre Togo vs Congo

Les éperviers du Togo ont été accrochés à domicile par les diables rouge du Congo 1-1 dans un match comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. La fin de cette rencontre a été très mouvementée. En effet, frustrés et remontés par une décision arbitrale en fin de match, les Congolais ont montré leur mécontentement. Carton rouge, vitres cassées, portes défoncées, photographes pris pour cible… tout était au menu. Voici les faits.

 

La fin du face à face entre le Togo et le Congo a été très mouvementé. A la 84ème minute de jeu, l’arbitre de la rencontre, le guinéen Touré Ahmed Sékou, désignait le point de pénalty pour l’équipe nationale du Congo, suite à un sauvetage du milieu togolais Marouf TCHAKEI devant ses buts, “de la main”, pensait-il, alors que le dernier rempart togolais était battu. Interpelé par l’un de ses arbitres assistants qui a plutôt vu un sauvetage de la poitrine, le 1er officiel de la rencontre est logiquement revenu sur sa décision, à la grande désolation des Congolais.

Lire aussi  Eperviers locaux: tout savoir sur le stage du mois d'août

La fin de la rencontre sera un véritable calvaire pour l’arbitre de la rencontre qui verra toutes ses décisions contestées de façon violente, par les hommes du sélectionneur Paul PUT. Au coup de sifflet final, le trio arbitral sera pris pour cible. Ayant porté la main sur l’arbitre, le capitaine congolais Fernand Destin MAYEMBO écopera d’ailleurs d’un carton rouge. Cette décision ne calmera pas les diables rouges, bien au contraire.

Les photographes et les caméramans togolais qui essayaient d’immortaliser l’événement seront à leur tour pris pour cible par des Congolais furieux, occasionnant une débandade totale pendant quelques minutes. Il a fallu l’intervention de la sécurité et des stadiers pour apaiser la situation.

 

Des dégâts matériels dans les vestiaires à l’issue du match Togo vs Congo

La Colère des Congolais ne s’est pas arrêtée sur la pelouse du stade de Kégué. Les diables rouges ont boycotté la conférence de presse d’après match. D’après le Team Media Officer des éperviers du Togo, Steven LAVON, les joueurs congolais ont également cassé des vitres et défoncés les portes  des vestiaires du stade de Kégué.

Forgot Password