Categories

Most Popular

Togo : Le don de sang, une urgence à prendre comme telle

Le monde entier célèbre ce lundi la journée du donneur de sang. Une occasion pour mettre en lumière ces personnes qui acceptent donner de leur sang et sensibiliser les personnes encore réticentes à rentrer dans la danse. Au Togo, depuis le début de la crise sanitaire, la question du don de sang est devenue une urgence de première catégorie.

Les activités liées au don de sang au Togo se font au Centre national de transfusion sanguine (CNTS). L’institution organise périodiquement des appels aux donneurs de sang en vue de répondre aux besoins sans cesse croissants. Selon l’institution, 70 000 poches de sang sont mis à disposition des centres hospitaliers chaque année sur toute l’étendue du territoire. Pourtant, elles ne couvrent qu’à peine 60% des besoins, ce qui entraine souvent des pertes en vies humaines.

Lire aussi  Affaire Kpatcha Gnassingbe : une énième demande de libération envoyée au PR

Même si, les répercussions du gros déficit en poche de sang ne sont pas vraiment quantifiées, il n’en demeure pas moins vrai que la situation devient de plus en plus alarmante. D’où l’urgence sur la question du don de sang. Néanmoins, d’autres déterminants notamment la disponibilité  des poches de sang à l’intérieur du pays sont également à prendre en compte en ce qui concerne la question de la pénurie de sang.

Don de sang urgence Togo

C’est d’ailleurs dans cette veine que la CNTS a lancé ce 14 juin, et ce, jusqu’au 19 du mois, une opération de collecte de sang sur toute l’étendue du territoire. Sur le site de la République togolaise, on peut lire que « les opérations se dérouleront simultanément de 07h30 à 16 heures au CNTS à Lomé et dans les points de Kpalimé, Atakpamé et Afagnan ». Sont autorisés à donner le sang, toutes les personnes âgées de 18 ans et plus. Néanmoins, à 60 ans faire le don n’est plus possible.

Lire aussi  Lutte contre le paludisme : une "combinaison" pour réduire le risque d'attraper la maladie à 70%

En dépit des variables socio-culturelles et des considérations religieuses, la nécessité de porter un regard plus impliqué sur la question du don de sang s’impose, pour réduire les décès liés au manque de poches de sang.

Forgot Password