Categories

Most Popular

Togo : le gouvernement agit contre la flambée des prix

Le Togo fait face depuis quelques semaines à une flambée incontrôlée et inexpliquée des prix des produits de première nécessité. Face à l’urgence de la situation, le gouvernement a décidé de réagir.

Depuis quelques semaines, le bol de maïs est passé de 650 à 1000 FCFA, celui du haricot se retrouve entre 1500 et 2000 alors qu’il devrait être entre 1000 et 1200 FCFA. Le prix du sorgho est passé de 500 à 1000 FCFA et le bol de gari est actuellement à 1200 FCFA. Se nourrir est donc devenu un luxe au Togo et les autorités togolaises ont décidé d’agir contre cette flambée des prix.

Lire aussi  Drame de Sessaro: Le gouvernement promet la rénovation immédiate du lycée endommagé

La direction régionale Maritime du ministère du Commerce et les autorités préfectorales de l’Avé ont effectué ce mercredi 9 juin 2021, une descente dans plusieurs marchés de la région afin de constater les nouveaux prix des denrées alimentaires. Ces prix qui ont doublé voir triplé en quelques jours inquiètent les autorités qui ont décidé d’agir pour un retour à des prix accessibles. Pour cela, la délégation qui s’est rendue dans les marchés a eu des discussions avec les commerçants et les populations.

Les échanges ont porté sur l’ouverture récente des réserves du stock par l’Agence nationale de la sécurité alimentaire (Ansat), qui permet aux consommateurs de se procurer les produits à des prix relativement bas par rapport à ceux du marché actuel.

Lire aussi  Togo : les populations de 2 cantons proclament leur rattachement au Bénin

Les autorités comptent poursuivre leur tournée dans les différents marchés du pays dans le but de ramener les prix des denrées de première nécessité à un prix raisonnable.

Forgot Password