Categories

Most Popular

[Opinion] “Prendre les devants”, une bonne stratégie pour le gouvernement ?

Les prix des produits de premières nécessités connaissent une augmentation depuis plusieurs semaines. Une situation qui ne cesse de déteindre sur la qualité de vie des Togolais. Pourtant, les produits pétroliers se sont eux aussi ajoutés en fin de semaine dernière aux produits dont les prix ont connu une hausse. Une situation qui va conduire le gouvernement à s’engager dans une opération « Prendre les devants ». 

Comparaison ratée

A l’annonce de l’augmentation des prix des produits pétroliers, une liste de la situation dans la sous-région a été rendu disponible sur le réseau social de l’oiseau bleu par le Digital media officer de la présidence, Guillaume Djondo. Sur la liste, l’on peut constater que le Togo vient juste après le Nigéria, en ce qui concerne le classement dans l’ordre croissant des prix du super sans plomb. Une volonté donc du gouvernement de démontrer ses efforts en vue d’alléger la souffrance des populations.

Lire aussi  RDC : scandale causé par une vidéo citant le PR Tshisekedi dans une affaire de liaison extraconjugale

Le ministre du Commerce Adedze s’exprimant sur la nouvelle hausse des prix des produits pétroliers, a soulevé la somme de 13 milliards déboursée par l’Etat togolais pour subventionner le prix des produits pétroliers. Cette somme aurait donc fait quitter le prix du super sans plomb de 595 francs CFA à 505 francs. 

[Opinion] "Prendre les devants", une bonne stratégie pour le gouvernement ? 6

 

Ces deux informations constituaient pour l’autorité, un moyen de prendre les devants face à une situation sociale assez compliquée. Pourtant, ces informations n’auront pas eu l’effet escompté. Aussitôt publiées, elles ont suscité une polémique liée au pouvoir d’achat et au Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig).

Néanmoins, en réponse à la polémique suscitée par la publication sur Twitter, Guillaume Djondo va aussi rendre public le classement du Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) au sein de la zone Uemoa. Selon les chiffres de celui-ci, on se rend compte que le Togo a le 4ème Smig le plus bas après le Burkina Faso, le Niger et le Mali. Cependant, il est à préciser que le Mali a  revu à la hausse son Smig qui est désormais de 40 000 francs CFA depuis quelques années.

Lire aussi  Togo/Flambée des prix : des difficultés, 10 jours après l'ouverture des réserves de l'Ansat

[Opinion] "Prendre les devants", une bonne stratégie pour le gouvernement ? 8

 

Anticipation

Cette semaine, le ministère des Transports a sorti un communiqué pour réajuster les prix devant connaître une hausse, avec l’augmentation des prix des produits pétroliers. Cette démarche traduit de l’anticipation et se révèle moins controversée que celle du ministère du Commerce. Elle aura donc contribué à uniformiser les prix des transports interurbains et d’éviter les spéculations habituelles qui résultent de l’augmentation de prix du carburant.

Cependant, alors que la situation ne semble pas véritablement s’améliorer, l’opération « prendre les devants » va devoir se prolonger. Encore est-il que ce soit vraiment de l’anticipation et non de la justification.

Forgot Password