Categories

Most Popular

Togo/Trading : des policiers déployés au siège de Global Trade Corporation

Le siège de la société de trading Global Trade Corporation situé à Attikoumé, a été le théâtre ce mardi 19 mai d’une scène particulièrement inquiétante pour les investisseurs de ladite société. En effet, un important dispositif militaire a été déployé pour sécuriser les locaux empêchant l’accès à ces derniers à toute personne. Un magazine de la place rapporte que des investisseurs qui ne sont toujours pas rentrés en possession de leurs fonds sont venus réclamer leurs dus aux responsables de la société d’échange boursier et ont constaté qu’un fort dispositif policier sécurisait les locaux de l’entreprise.

Sommé ainsi que de nombreuses autres sociétés d’investissement d’arrêter leur activité et de retourner les capitaux aux investisseurs par le Gouvernement, la société créée par Ghislain Awaga a annoncé aux clients le 10 mai dernier, à travers un communiqué, que les remboursements de leurs capitaux démarreraient le 11 mai 2021.

Lire aussi  Point final à la Cnap : l'ANC claque la porte, Boukpessi réagit

Plus d’une semaine après cette annonce, des clients de Global Trade Corporation qui n’ont toujours pas touché leur investissement expriment leurs plaintes.

Global Trade Corporation
Ghislain Awaga

Un investisseur en colère déclare : « Ce matin, nous sommes venus à Global Trade Corporation pour réclamer notre argent. Selon le communiqué, nous devions être payés le 11 mai, mais depuis, rien ! On nous avait promis ce matin, mais quelle fut notre surprise à notre arrivée de constater que les locaux étaient fermés et que les forces de l’ordre ont été postées devant ces derniers. Ce que nous voulons, c’est que Ghislain Awaga nous rembourse notre argent. Nous ne voulons plus de promesses ».

Un autre investisseur mécontent exprime son ras-le-bol et ses inquiétudes en ces termes : « J’ai pour ma part investi 4 millions de F CFA chez GTC et c’était même un prêt. Certains de mes amis qui ont investi également à Global Trade Corporation sont en prison parce qu’ils n’arrivent pas à payer ; d’autres sont à l’hôpital à cause du stress, mais au même moment, Ghislain Awaga roule dans sa voiture à plusieurs millions… Qu’il vienne nous payer. Nous ne réclamons plus nos bénéfices, juste notre capital comme le stipule le contrat qu’on a signé ».

Pour sa part, Ghislain Awaga avait déjà dénoncé, dans un live sur Instagram, être victime de vengeances personnelles de la part de certains individus n’ayant pas investi dans sa société, mais qui se servent de ces clients pour régler leurs comptes personnels avec lui.

Lire aussi  Togo/ENA 2021 : liste des 85 postes ouverts pour le concours

Les investisseurs, pourront-ils un jour récupérer leur argent ? La société Global Trade Corporation, sortira-t-elle la tête de l’eau bientôt ? Nous vous tiendrons informés des moindres

Forgot Password